Sabam for Culture

Sabam for Culture, c’est quoi ?

Sabam for Culture a été fondée en 1981 dans le but de promouvoir, diffuser et développer le répertoire Sabam sous toutes ses formes. Tant les membres que des organisations peuvent bénéficier des soutiens qu’elle accorde. Les associés peuvent prétendre à une bourse tandis que des organisations entrent chaque année en considération pour l’octroi d’un soutien financier.

Sabam for Culture soutient et est également présente à des événements à l’étranger, comme par exemple Eurosonic (Groningue), Amsterdam Dance Event (Amsterdam), le MIDEM (Cannes) et le MaMa Festival (Paris).

Vous êtes membre de la Sabam ?

Cliquez ci-dessous pour obtenir un aperçu de l’ensemble de nos bourses par discipline.

Musique
Oeuvre audiovisuelle
Théâtre & Danse
Arts visuels
Littérature

 

Vous êtes un organisateur ?

Introduisez votre demande de soutien

 

Sabam for Culture, c’est qui ?

Tous les dossiers sont soumis à la commission qui est responsable pour Sabam For Culture.
 

Commission
  • Les demandes de soutien régionales sont traitées tous les deux mois par aile linguistique ;
  • Elle est composée d’une aile francophone et d’une aile néerlandophone ;
  • Quatre membres par aile (1 administrateur délégué + 3 experts externes nommés annuellement).

 

Comité
  • Traitement de demandes de soutien nationales et internationales ;
  • 9 membres dont 7 avec droit de vote (président + 2 administrateurs délégués + 2 experts francophones + 2 experts néerlandophones) et la présence du CEO et du manager Communication pour avis.
 
Claude Martin

Claude Martin est Licencié et Agrégé en Droit (ULB). Il est actif dans le monde de l’édition musicale depuis 1988. Il a produit et édité de nombreux artistes parmi lesquels Pierre Rapsat, Perry Rose, Joshua, Eté 67, Miam Monster Miam, Atomique de Luxe, Jean-Luc Fonck… Claude Martin siège au Conseil d’Administration de la SABAM depuis 2008, en tant que représentant de la scrl TEAM FOR ACTION

 

Emmanuelle Soupart

1 fille, Rébecca, née en 1991

Après avoir obtenu un diplôme en Histoire de l’Art, Archéologie & Musicologie à Université Libre de Bruxelles (ULB), j’ai entamé, dans l’idée de me spécialiser en montage musique, une année de scripte-montage cinéma à Institut des Arts de Diffusion (IAD) à Louvain-la-Neuve.

En parallèle j’ai assuré la fonction de guide-conférencière lors d’expositions temporaires emblématiques pour les Musées Royaux d’Art et d’Histoire à Bruxelles, d’assistante en montage cinéma et montage musique ainsi que la gestion discographique de collections thématiques pour la Médiathèque de la Communauté française de Belgique (actuel PointCulture).

J’assure depuis plus de 25 ans la direction artistique (dont un volet important consacré à la prospection tant en Belgique qu’à l’étranger), le management des artistes et la gestion des tournées, toutes esthétiques musicales confondues pour la Fédération des Jeunesses Musicales Wallonie-Bruxelles. Dans le cadre de mes fonctions, je suis appelée à siéger au sein de jurys spécialisés et j’assure des missions internationales.

J’assure toujours la présidence de la compagnie Isabella Soupart, chorégraphe-metteuse en scène.

 

Eric Russon

Né en 1962, Eric Russon est un enfant de l’image, image télé, image BD. Mais c’est surtout grâce au ciné que les portes de la littérature, de la musique et de la plupart des disciplines culturelles lui ont été ouvertes, disciplines qui constituent aujourd’hui sa nourriture quotidienne. C’est par hasard est arrivé par hasard à la télévision. Après des études universitaires qui ont fait de lui un licencié en sciences criminologiques et accessoirement un animateur de Radio Campus, il se destinait à… rien de défini quand une petite télé locale bruxelloise lui confie le poste d’assistant de production. Et c’est le début d’un parcours qui l’a amené, au sein de Télé Bruxelles à réaliser et présenter bon nombre d’émissions, de portraits ou de magazines culturels, "L’heure tourne", "L’autre journal", "Extra Large" ou "Court Toujours", pour n’en citer que quelques-uns. C’est par le cinéma qu’il est 'entré' en culture.

En mars 2004, à la demande de Jean-Pierre Hautier, il anime la quotidienne culturelle "Culture Club" sur La Première RTBF, en compagnie de Corine Boulangier puis de Laurent Dehossay jusqu’en juin 2012.

En septembre 2006, il quitte Télé Bruxelles pour se lancer dans la grande aventure d’Arte Belgique avec l’émission "50 degrés Nord", quotidien culturel télé où, en compagnie d’invités et de ses chroniqueurs (parmi lesquels Soraya Amrani, , Jean-Marie Wynants, Cédric Wautier, Dominique Cominotto, Bruno Coppens, Jérôme Colin, Juliette Goudot, Barbara Abel) il décortique l’actualité de la création en Belgique. L’émission s’arrête en décembre 2014.

Depuis janvier 2015, il travaille pour le site culturel www.az-za.be

 

Valérie Dumont

24 ans d'expérience dans l'industrie musicale en Belgique Francophone. Active depuis cinq ans en freelance dans le domaine artistique de la musique et du spectacle comme Attachée de presse/Relations médias pour de nombreux artistes, labels et producteurs afin de créer et mettre en place leurs stratégies et outils de communication ainsi que leur diffusion et visibilité dans les médias en Belgique.

Expérience professionnelle : Promotion Manager pour BMG/ARIOLA, POLYGRAM, UNIVERSAL, SONY MUSIC. Valérie Dumont met aujourd’hui ses compétences et son expertise au service des professionnels de la musique pour manager les relations médias, la promotion des artistes (radio plug-in/attachée de presse) comme par exemple le répertoire international de Sony Music Belgium (David Bowie, Bob Dylan, Depeche Mode, Jean-Michel Jarre, AC/DC, Bruce Springsteen, Leonard Cohen, Beyoncé, Pharrell, Daft Punk…) mais aussi des artistes de la scène indépendante belge et internationale

 

Hans Helewaut

Avec sa soeur Els, il forme dans les années ’80 le groupe à succès Elisa Waut, qui connaît un tube avec la chanson “Four times more”. Hans travaille également comme producteur pour d’autres artistes et compose pour le cinéma et la télévision : publicités, documentaires, et plus tard aussi des films de fiction et d’animation.

Fin des années ’90, il lance avec deux associés MASDA, Music And Sounddesign Asc, qui va progressivement devenir l’une des plus grandes entreprises de postproduction audio et musicale en Belgique et qui sera rebaptisée Sonicville en 2007. L’entreprise assure la postproduction pour des clients à la fois belges et internationaux: publicités (de Nike à Electrabel), films de long métrage (entre autres Rundskop, Smoorverliefd, My Queen Caro), séries télévisées (entre autres Oud België, Smaak van de Keyser, Aspe), documentaires (notamment Bonjour Congo, Hoge bomen) et séries d’animation (o.a. Robotboy, Gawayn, Kika & Bob).

Parallèlement à son travail de compositeur, il assure – en tant que manager et directeur créatif – aussi minutieusement le suivi des productions, en particulier de la partie musique. Ceci implique notamment la négociation des droits de synchronisation (l’utilisation d’une œuvre musicale existante dans une œuvre audiovisuelle) avec des auteurs, éditeurs et sociétés de disques. Jusque 2010, il accumule également de l’expérience comme éditeur et chef de Sonicville publishing.

En 2011, Hans quitte Sonicville pour pouvoir se concentrer davantage sur des  projets personnels. Depuis quelques années, il s’implique comme administrateur de GALM, le groupement d’intérêts pour les auteurs et compositeurs de musique légère, sous la présidence d’Evert Verhees.

Depuis 2011, Hans siège également au sein du Conseil d’Administration de la SABAM.

 

Wouter Degraeve

Licencié en sciences de la communication (VUB)

Fonction actuelle : Responsable Musique au Kunstenpunt, point d’appui pour les professionnels de la musique, des arts de la scène et des arts visuels en Flandre et à Bruxelles.

Fonctions antérieures :

  • Muziekcentrum Vlaanderen, responsable pop&rock, co-organisateur des Mia's - Music Industry Awards, coordinateur du MuziekOverleg
  • Manager musical (Admiral Freebee, El Fish & Roland)
  • ZAMU – Société défendant les chanteurs et musiciens, conseils juridiques, fiscaux & généraux, cofondateur de Popadvies, organisateur des Zamu Music Awards

 

Maaike Wuyts

En 2006, Maaike Wuyts décida de fonder son propre ‘bureau de management alternatif’. Après une expérience professionnelle en tant que coordinatrice au sein du centre artistique nOna à Malines, où elle dirigeait DJ Grazzhoppa’s DJ Bigband, elle déboule dans le monde de la musique.

Fabrizio Cassol lui demande alors de travailler pour son trio de jazz Aka Moon et, une chose en entraînant une autre, l’Aubergine Artist Management voit officiellement le jour en janvier 2007.

Il s’agit du premier bureau de management ‘alternatif’ pour la musique jazz, qui est rapidement rejoint par Kris Defoort et Teun Verbruggen. Quelques années plus tard, elle prend sous son aile De Beren Gieren, LABtrio, BRZZVLL et Lynn Cassiers. Elle a aussi collaboré sur des projets avec Sanne Van Hek, le Jens Maurits Orchestra et Manngold et elle assiste souvent d’autres artistes, grâce à ses conseils, dans le développement de leur carrière.

Outre son rôle de manager passionnée de différents groupes, elle est également active comme productrice exécutive de quelques festivals en Belgique et à l’étranger. Elle assume ainsi la direction de production du Klarafestival au KVS (2006), du Fast Forward Festival (2009) au KVS et du Druga Godba Festival (2013,14 & 15) en Slovénie.

Elle collabore avec Les Ballets C de la B en tant que directrice de production de la représentation pitié!. Et, à la demande de MET-X, elle dirige le European Saxophone Ensemble (édition 2013 et 2014).

Elle développe un réseau solide au sein du secteur de la musique jazz et de la musique du monde.

En 2014, elle engagée comme “Product Expert Jazz” free-lance chez visit.brussels. L’office de tourisme de la capitale entend ainsi placer Bruxelles comme ville de jazz sur la carte du monde.

 

Marie Paule Wouters

Licenciée-agrégée en Histoire de l’Art et Archéologie, département Sciences musicales, à la KU Leuven. Etudes de piano et d’harmonie aux conservatoires de Bruges, Gand et Louvain.

Lance en 1982, avec Hendrik Willaert, ‘Autochtoon’ pour Radio 3, aujourd’hui appelée Klara. Ce programme, qui a fait long feu et qui proposait exclusivement de la musique belge, fut récompensé du prix Fuga de la SABAM.

En tant que musicologue, elle est liée jusqu’en 1995 à la Mediateek voor de Vlaamse Gemeenschap où elle conseille et coordonne les achats et le désenclavement, et où elle lance la numérisation dans les départements en Flandre.

Constitue entre-temps pour Radio 3 des séries relatives à la musique belge (en 40 volets), à Arthur Meulemans (en 13 parties), à Strawinsky (en 48 volets) et à Rachmaninov (en 10 parties). Collabore à des programmes télévisés et publie de très nombreux articles consacrés à la musique belge.

En 1996, la Mediateek devient Vlacam, Vlaamse Centrale voor Audiovisuele Materialen (Centrale flamande des matériels audiovisuels). Elle fait office de personne de contact entre Vlacam et toutes les firmes produisant des CD de musique classique en Flandre et elle est collaboratrice scientifique lors du démarrage d’une vaste banque de données musicales liée à des partitions, CD et livres.

Dès 2000, elle fait partie du Muziekcentrum Vlaanderen où elle développe le centre de documentation et d’information de la musique classique, met concrètement en œuvre le site web Classique et entretient le contact avec les musiciens et compositeurs.

Collabore entre-temps au Lexicon van de Muziek in West-Vlaanderen en 7 volumes, au prestigieux Lexicon Vlaamse Componisten na 1800 et à plusieurs Guides to Early, Barock  & Contemporary Music in Flanders.

Elle fait partie de la Commission des initiatives artistico-culturelles de la Province de Flandre occidentale.

 

Historique

1981

Fondation de l’asbl PROMOTION ARTISTIQUE BELGE, dont l’objet est la promotion, la diffusion et le développement du répertoire musical, culturel et artistique NATIONAL de la Sabam.

1987

L’asbl PROMOTION ARTISTIQUE BELGE devient la PROMOTION ARTISTIQUE BELGE DE LA SABAM.
Les activités sont étendues au-delà du répertoire national et sont ouvertes aux autres disciplines représentées par la Sabam.

2010

Liquidation de l’asbl PROMOTION ARTISTIQUE BELGE DE LA SABAM.
Suite à la loi du 10 décembre 2009, les sociétés de gestion collective belges ont l’obligation de gérer directement leurs fonds sociaux et culturels. Elles ne peuvent plus le faire par le truchement d’une asbl. C’est la raison pour laquelle la Sabam a mis son asbl en liquidation et gère maintenant directement ses fonds sociaux et culturels. Sabam for Culture fait donc partie intégrante de la Sabam.