Audiovisual 01

share

La fête du cinéma belge et des Magritte du Cinéma, c’est ce samedi

januari 29, 2019

La température commence à monter à l’approche des Magritte du Cinéma 2019 organisés par l’Académie Delvaux et soutenus par Sabam for Culture. La cérémonie de remise des Prix aura lieu le samedi 2 février au Square à Bruxelles.

Nos membres Sabam sont bien représentés cette année puisque les longs métrages 'Nos batailles' de Guillaume Senez et 'Une part d’ombre' de Samuel Tilman comptabilisent 7 nominations chacun.
Nul doute que ces deux cinéastes talentueux repartiront avec (au minimum) un Magritte !

À épingler également : 'Mon Ket' de François Damiens, qui est nommé dans 3 catégories.

Sont en lice pour le Magritte du meilleur film : 'Nos batailles' de Guillaume Senez, 'Mon ket' de François Damiens, 'Bitter flowers' d’Olivier Meys, 'Laissez bronzer les cadavres' d’Hélène Cattet et Bruno Forzani, ainsi que 'Tueurs' de François Troukens et Jean-François Hensgens.
À l’exception de François Damiens, les réalisateurs précités concourent également pour la meilleure réalisation.
Les scénarios de 'Bitter flowers' et 'Nos batailles' seront quant à eux en concurrence avec ceux de 'Bye bye Germany' de Sam Garbarski et 'Girl' de Lukas Dhont et Angelo Tijssens.

Le Magritte d’honneur sera décerné à notre éminent membre Raoul Servais, pour l’ensemble de sa carrière et de son œuvre cinématographiques.
Véritable réalisateur-pionnier du cinéma d’animation belge et mondial, le cinéaste de 90 ans fait actuellement parler de lui suite à la publication du conte philosophique 'L’Eternel Présent', un ouvrage qu’il a lui-même illustré.

Il a notamment collaboré avec René Magritte sur sa fresque géante 'Le Domaine Enchanté'.

En 1953, il réalise 'Les Lumières du Port', son premier film qui reçoit le Grand Prix du Festival du Film Belge. Le début d’une carrière florissante dans le septième art !

Son parcours est notamment marqué par un premier prix au Festival International du Film de Venise en 1966 (avec 'Chromophobia') et une Palme d’Or à Cannes en 1979 avec le court métrage 'Harpya', pour lequel il conçut une nouvelle technique de cinéma d’animation, qui porte son nom : la servaisgraphie (un système de trucage permettant d’une part l’incrustation de personnages filmés en vues réelles dans des décors de création graphique et, d’autre part, un système augmentant la qualité de ces décors).

Enfin, c’est l’humoriste belge Alex Vizorek qui endossera pour la première fois le rôle Maître de Cérémonie, après être venu remettre un prix lors de l’édition 2018.
Vivement samedi !

Pour la liste intégrale des nommés, cliquez ici !

 

Hebt u vragen? Onze Customer Service helpt u graag zo snel mogelijk verder.

 

Contacteer ons