Stock - Laptop

share

L'Europe aura une occasion historique de mieux protéger ses auteurs en ligne en septembre

juillet 6, 2018

Hier, à Strasbourg, le Parlement européen a voté à propos de la directive sur le droit d'auteur, qui a fait l'objet de longues discussions. Le Parlement a rejeté le mandat JURI par 318 voix contre 278 (et 31 abstentions). Les négociations avec les États membres ne peuvent donc pas encore commencer et les parlementaires peuvent maintenant modifier le texte. Un nouveau vote aura lieu à la mi-septembre.

Selon le GESAC (Groupement Européen des Sociétés d'Auteurs et Compositeurs) et la Sabam, ceci constitue une occasion manquée de corriger les injustices actuelles sur le marché numérique, malgré près de deux ans de discussions approfondies et de preuves écrasantes. Toutefois, les créateurs de toute l'Europe restent mobilisés et espèrent que le Parlement européen finira par trouver une solution positive basée sur les faits et le bon sens lors de la session plénière de septembre.

37.000 auteurs demandent un transfert de valeur

Plus de 37.000 créateurs ont signé une pétition dans la période précédant le vote d’hier, appelant l'UE à s'attaquer au transfert de valeur. La pétition a été soutenue par de nombreuses personnalités telles que Jean-Michel Jarre, Pedro Almodóvar, Ennio Morricone, Nicola Piovani, Axelle Red, Angelique Kidjo, Daniel Buren, Andrea Bocelli, Agniezska Holland et beaucoup d'autres.

Anders Lassen, président du GESAC : « Ce vote n'a jamais porté sur la censure ou la liberté d'expression. Il s'agissait seulement d'adapter la législation sur le droit d'auteur au XXIe siècle et de veiller à ce que les créateurs reçoivent une rémunération équitable lorsque leurs œuvres sont utilisées dans l'espace numérique. Nous sommes convaincus que le Parlement européen approuvera enfin ce qui est bon pour l'avenir de l'économie, la compétitivité et les valeurs fondamentales de l'UE. »

Véronique Desbrosses, directeur général du GESAC : « Nous sommes la voix des créateurs en Europe et nous continuerons à nous battre jusqu'à ce qu'on leur donne l'honnêteté et les droits qu'ils méritent, afin qu'ils puissent continuer à s'exprimer librement. Nous sommes très reconnaissants à tous les membres du Parlement qui nous ont soutenus et nous espérons que les autres comprendront notre position. »

Pierre Dumoulin, musicien et auteur/compositeur (Roscoe, Blanche,…) : "J'aimerais que nous, les créateurs, soyons au centre du débat sur le transfert de valeur. Certains géants du Net conservent injustement nos revenus. Nous avons plus que jamais besoin de l'UE afin qu’une juste rémunération soit assurée pour l’utilisation de nos créations."
 

A propos du GESAC


Le GESAC regroupe 31 des plus grandes associations d'auteurs de l'Union européenne, d'Islande, de Norvège et de Suisse, y compris la Sabam. Il défend et promeut les droits d'environ 1 million de créateurs et d’ayants droit dans les domaines de la musique, des œuvres audiovisuelles, des arts visuels et des œuvres littéraires et dramatiques.

Avez-vous des questions ? Notre Customer Service vous répondra dans les meilleurs délais.

 

Contactez-nous