La Sabam verse plus de 40 millions d’euros en droits d'auteur.e
juillet 17, 2020

Malgré le contexte difficile imposé par la crise sanitaire, la Sabam a versé à ses membres 40,6 millions € de droits d'auteur.e au cours du premier semestre de l'année 2020.
Une augmentation de 1,1 million € par rapport à la même période, l'an dernier.

Non seulement le montant total des paiements a augmenté, mais le nombre d'auteur.e.s ayant perçu des droits est également plus élevé. Cette année, par exemple, plus de 30.000 auteur.e.s ont touché des droits, soit environ 3.000 auteur.e.s (10 %) de plus qu'à la même période l'année dernière.

La scène théâtrale est grandement impactée par les conséquences de la crise sanitaire

Ces derniers mois, crise sanitaire oblige, les activités culturelles ont pratiquement toutes été annulées, avec un effet direct sur les droits d'auteur.e. La Sabam estime que cet impact s’élève à 21,7 millions € de droits d’auteur.e en moins.

Les auteur.e.s actifs/actives dans le domaine du théâtre et de la danse ressentent déjà les conséquences de la crise liée au coronavirus. Avec une baisse de près de 800.000 € par rapport à l'an dernier, ils et elles perçoivent en moyenne 30% de revenus de droits d'auteur.e en moins. Un constat en lien direct avec les annulations forcées pour ce secteur.

Les personnes actives dans la musique, la littérature, les arts visuels ou l’audiovisuel ne ressentiront quant à eux cet impact qu’en 2021, lorsque la Sabam paiera la plupart des droits de 2020.

Les attentes pour le reste de l'année

La Sabam prévoit à nouveau une diminution des droits liés au théâtre et à la danse pour le second semestre 2020. L’annulation des concerts et festivals de musique entraineront quant à eux une perte de 8 millions € de droits d'auteur.e pour les auteur.e.s et compositeurs/trices de musique.

Le long déclin du support physique

La diminution des droits de reproduction sur supports physiques (CD, DVD…) se poursuit en 2020, avec une nouvelle baisse de 341.000 € (-10%) par rapport à 2019.

En revanche, les droits on-line affichent une hausse de 248.000 € (+ 13%). Un résultat pour l'instant insuffisant pour compenser la baisse du marché de la ‘musique physique’. Malgré une augmentation du streaming durant le confinement, la Sabam ne s’attend toutefois pas à ce que cela puisse compenser la diminution de droits d’auteur.e.s liée à la reproduction sur support physique.

Des constats et actions qui permettent à la Sabam d’accompagner ses membres de la meilleure manière en cette période difficile pour l'entièreté du secteur culturel.

 

30/06/2020

30/06/2019

Différence

Exécution publique (Belgique)

27.774.000

26.626.000

1.148.000

Exécution publique (Etranger)

3.042.000

3.298.000

-256.000

Reproduction sur vinyle, CD, DVD,… (Belgique)

2.145.000

2.136.000

9.000

On-line

2.112.000

1.864.000

248.000

Théâtre et danse

1.786.000

2.570.000

-784.000

Reprographie

1.467.000

354.000

1.113.000

Arts visuels

1.053.000

1.026.000

27.000

Reproduction sur vinyle, CD, DVD,… (Etranger)

808.000

1.158.000

-350.000

Musique d’ambiance

194.000

350.000

-156.000

Droit de prêt bibliothèques

155.000

0

155.000

Musique d'illustration dans les publicités & productions audiovisuelles

75.000

86.000

-11.000

Littérature

29.000

57.000

-28.000

TOTAL

40.611.000

39.468.000

1.143.000

share

À propos de la Sabam

La Sabam est la société des auteurs, compositeurs et éditeurs. Elle gère les droits de plus de 43.000 membres dans 5 domaines artistiques : musique, cinéma & télévision, théâtre & danse, arts visuels et littérature. En 2020, la Sabam a réparti plus de 112 millions € en droits d’auteur. Par ailleurs, au cours de cette même année, elle a soutenu via Sabam for Culture plus de 700 initiatives culturelles locales. Plus de 200 travailleurs, basés à Bruxelles, s’efforcent tous les jours de défendre les droits des auteurs. En 2022, la Sabam fêtera son centenaire.

Contact de presse :

Olivier Maeterlinck

Tel: 02/286 83 83

press@sabam.be