Les auteurs entrevoient enfin une meilleure protection pour l’utilisation on-line de leurs créations

share

juin 27, 2018

La proposition de l’Europe offre aux auteurs une meilleure protection sur le marché on-line
 
La commission des affaires juridiques du Parlement européen a adopté un rapport important concernant la législation relative au droit d’auteur dans le marché numérique unique. Ce rapport précise et confirme la responsabilité de services tels que YouTube et Facebook pour la mise à disposition via leurs plateformes de vidéos comportant de la musique et d’autres œuvres. Cette législation va être soumise au vote la semaine prochaine à Strasbourg et elle est d’une importance capitale pour les auteurs dont les œuvres sont utilisées on-line.
 
Les auteurs doivent être rémunérés de façon équitable pour l’utilisation de leurs créations
 
Des services tels que Facebook et YouTube refusent de rémunérer équitablement les auteurs pour l’utilisation de leurs créations. La valeur générée par ces créations bénéficie ainsi principalement à ces plateformes on-line. De surcroît, ces services sont – à l’échelle mondiale – la principale porte d’accès à la musique, aux films, aux séries télé et à d’autres œuvres créatives, et ils perturbent de ce fait le développement de l’ensemble du marché on-line. Le texte approuvé, qui sera soumis la semaine prochaine à l’assemblée plénière du Parlement européen, précise que ces plateformes sont responsables pour le droit d’auteur et doivent, en tant qu’acteurs importants du marché, rémunérer les auteurs équitablement pour l’utilisation de leurs créations.
 
Des auteurs de l’Europe entière défendent leur gagne-pain
 
Des auteurs de l’Europe entière, qu’ils soient compositeurs, réalisateurs, scénaristes, écrivains, photographes, illustrateurs, etc., se rassemblent pour faire entendre leur voix et pour s’assurer que les législateurs européens leur permettent de vivre de leurs créations. Plus de 32.000 auteurs ont appuyé leur appel en signant une pétition.
 
Une délégation d’auteurs, principalement composée de jeunes talents et d’étoiles montantes mais aussi de valeurs sûres, a rencontré des membres du Parlement européen afin de défendre l’avenir de leur carrière artistique en Europe et de leur demander de voter en faveur de la proposition la semaine prochaine. Les auteurs s’inquiètent en particulier de la campagne agressive qui est menée par les géants technologiques sous prétexte de défendre la liberté d’expression. Les auteurs attachent énormément d’importance à cette valeur et déplorent que celle-ci soit invoquée à mauvais escient au profit de certains intérêts commerciaux et politiques.
 
Une délégation d’auteurs rencontre aujourd’hui des membres du Parlement européen à Bruxelles. La délégation est composée des auteurs suivants :
Borislav Milanov (Autriche)
César Sampson (Autriche)
Stefaan Fernande (Belgique)
Tom Kestens (Belgique)
Frans Bak (Danemark)
Pernille Rosendahl (Danemark)
Hind Hakki (Pays-Bas)
Kari Saarilahti (Finlande)
Emmanuel Da Silva (France)
Christian Guémy - C215 (France)
Benoit Peyrucq (France)
Le Tatou – Ludovic Bassal et Jonathan Semah (France)
Eleanor McEvoy (Irlande)
Tomasz Lipiński (Pologne)
Carlos Alberto Moniz (Portugal)
Gengahr - Felix Bushe et Hugh Schulte (Royaume-Uni)
 
 
Pierre Dumoulin – musicien et auteur/compositeur (Roscoe, Blanche,…) : "J'aimerais que nous, les créateurs, soyons au centre du débat sur le transfert de valeur. Certaines géants du net conservent injustement nos revenus. Nous avons plus que jamais besoin de  l'UE afin qu’une juste rémunération soit assurée pour l’utilisation de nos créations."
 
 
Cliquez ici pour la pétition.
 
Cliquez ici pour de plus amples informations au sujet de la position des auteurs.

À propos de la Sabam

La Sabam est la société des auteurs, compositeurs et éditeurs. Elle gère les droits de plus de 41.000 membres dans 5 domaines artistiques : musique, cinéma & télévision, théâtre & danse, arts visuels et littérature. En 2017, la Sabam a réparti près de 118 millions € en droits d’auteur. Par ailleurs, au cours de cette même année, elle a soutenu via Sabam for Culture plus de 130 événements culturels et 150 projets de ses membres. Plus de 250 travailleurs, basés à Bruxelles, s’efforcent tous les jours de défendre les droits des auteurs. En 2022, la Sabam fêtera son centenaire.

Contact de presse :

Olivier Maeterlinck

Tel: 02/286 83 83

press@sabam.be